Rénovation de la ligne

 Le projet de la réouverture du tronçon ferroviaire Belfort - Delle est inscrit depuis 2005 dans la liste des raccordements ferroviaires de la Suisse au réseau à grande vitesse approuvée par le Parlement fédéral. Il est réservé 40 millions de francs pour ce projet dont la moitié environ serait investi sur territoire français comme contribution à la réouverture du tronçon Delle-Belfort et l'autre moitié devant servir à des améliorations de l'infrastructure sur territoire suisse.

Dans le cadre du contrat de projets Etat Région Franche-Comté de la période 2007 - 2013, il est proposé de retenir les études de maîtrise d’œuvre et les travaux à réaliser pour la réouverture de la ligne Belfort Delle (côté français).

Cette liaison permet de relier une région comptant près de 300 000 habitants et appartenant aux cantons de Berne, Jura et Soleure à la ligne TGV Rhin-Rhône dont l'ouverture est prévue en 2011. Par ailleurs, elle offre des relations ferroviaires avec la principale agglomération de Franche-Comté à savoir l'aire urbaine de Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle et ses 300 000 habitants. Le projet consiste pour l'essentiel à rouvrir le tronçon ferroviaire de 20 km entre Delle et Belfort et (re)créer des haltes intermédiaires. Sur la plateforme existante, il s'agira de mettre à niveau l'infrastructure et d'électrifier la ligne.

L'association InterligneTGV Belfort-Bienne coprésidée par le Canton du Jura s'engage fortement en faveur de cette réouverture et a participé en particulier aux actions de lobbying ayant conduit à la décision positive du Parlement suisse. En première étape, la Région de Franche-Comté et le Canton du Jura ont engagé les travaux de réouverture du tronçon transfrontalier Boncourt-Delle en décembre 2006. La gare de Delle sera desservie par les trains RE Bienne-Delémont-Boncourt.

Les arguments en faveur de la réouverture du tronçon ferroviaire Belfort - Delle sont nombreux. En voici sept sélectionnés par l'association interligne TGV Belfort - Bienne, soit un par kilomètre de ligne à remettre en service :

  • dynamiser le développement d'une région de 600 000 habitants
  • renforcer les moyens de déplacements de transfrontaliers
  • offrir à la Franche Comté un accès ferroviaire vers la gare TGV de la Suisse
  • créer un vaste réseau transfrontalier de plusieurs centaines de kilomètres de lignes
  • drainer un trafic supplémentaire sur la future gare TGV de Méroux (TGV Rhin-Rhône)
  • étendre les possibilités de transport pour le fret local et transfrontalier
  • contribuer à désengorger les routes aux abords des agglomérations.

 

 

 
 

       
      Crédits    Mentions légales    Réalisation PIMENTIC